Disque KinNtanZ

Extraits du CD "KinNtanZ"

KinNtanZ


 
Laurent VADROT : Euphonium

Raphaël AGGERY et Ying-Yu CHANG : Percussions


Après "le désir" en 2010, disque de musique classique (euphonium, ophicléide et piano), j'ai produit en 2011 "Kinntanz" qui s'inscrit dans un registre contemporain.

La musique contemporaine est l'une de mes premières expériences dans l'apprentissage de la musique : au piano, dès 1977 sur des oeuvres de György Kurtág puis dans l'écriture contemporaine pour piano. J'ai obtenu le premier prix du CNSMD de Lyon au tuba (1992) en interprétant des œuvres contemporaines, dont "in freundschaft" que l'on retrouve dans ce disque. Avec "Tambour de vent", duo de tuba et percussion (de 1993 à 1996), j'ai découvert l'intérêt du répertoire destiné à cette formation. J'ai aussi apprécié interpréter des oeuvres contemporaines lors de concerts en soliste ou en musique de chambre (Cort Lippe, Mauricio Kagel, Roland Creuze, Tadeusz Kassatti, Leoš Janáček).

Dans ce disque, j'ai souhaité réunir de nouveau l'euphonium et les percussions : tam-tam, vibraphone, crotales, glockenspiel, marimba, gong.... pour graver la richesse des sons produits de leur alliance.  
 

Lien vers le site américain International tuba euphonium association (ITEA - USA)  

KinNtanz - Revue de presse :

  • France Musique : 14 mai 2012  émission "Les Lundis de la Contemporaine" rubrique  "Le coup de coeur d'Arnaud Merlin"
  • Cmf journal 557 (mai 2012)
  • La gazette des cuivres (février 2012 n°21)

 

Où se procurer le disque :

Amazon  uk ; fr ; de ; it ; es

Feeling Musique-Paris
61 rue de Rome 75008 Paris ( www.feelingmusique.com) 

Plain chant - harmonia mundi Genève

JS Musique - Lyon  17 Rue Duhamel  69002 Lyon (www.jsmusique.com)

Magasins
Cultura

Espace culturel Cap Emeraude Bourg en Brresse (01)

Gam Annecy :
http://www.gamannecy.com (réservé aux médiathèques)

CD Mail : http://www.cdmail.fr

Grame - Lyon :  contact www.grame.fr

CD and LP : Cdandlp

RDM :
http://www.rdm-video.fr (réservé aux médiathèques)

CVS :
http://www.cvs-mediatheques.com (réservé aux médiathèques )



Répertoire :


1/ Arnaud BOUKHITINE  «Wind Chimes» (8’11’’) Euphonium et vibraphone (création)

2/ Patrick BUSSEUIL «Petites conversations avec mon genévrier» (11’41’’) Euphonium et percussions (création)

3/ Karlheinz STOCKHAUSEN «In freundschaft» (15’17’’) Euphonium

4/ Samuel ADLER «Four dialogues» (9’53’’) Euphonium et marimba

5/ Bo NILSSON « Bass » (10’01’’) Euphonium, buckelgongs et tamtam

6/ Karlheinz STOCKHAUSEN « Kinntanz » (7’49’’) Euphonium, percussions et synthétiseur 


Wind Chimes (2010) : création pour euphonium et vibraphone. « Ces carillons éoliens sont un élément de décoration intérieur ou extérieur depuis plusieurs milliers d’années et leur rôle est de protéger l’habitation du mauvais sort et d’accueillir les hôtes de façon bienveillante. Cette combinaison du souffle et du geste percuté est le point de départ de cette pièce où est mis en pratique un principe de variation par répétition : répétition où est permutée l’une des deux parties et où la permutation devient à son tour objet de répétition et de développement.»



② à ⑦ Petites conversations avec mon genévrier (2010) : création pour euphonium et percussions : glockenspiel, crotales, vibraphone 4 octaves, marimba, 2 cymbales suspendues (1 grosse, 1 petite), 1 cymbale chinoise, wind chimes metal. « Cette création rend hommage à l'écrivain américain Edward Abbey, tout particulièrement à son roman "Désert solitaire". On l'imagine ici, à travers ces six courtes pièces, conversant devant une vieille caravane, avec cet arbuste emblématique de l'ouest américain. Toutes construites sur les mêmes éléments, en variations, chaque pièce évoque l'instant d'un paysage immuable et changeant à la fois. Quatre notes (ré, mi, fa, sol), ainsi que des cellules périphériques construisent le discours musical. Le tout s'exprime dans des gestes qui se veulent proche de l'esprit du romancier, oscillants entre poésie, sarcasme, colère, ou contemplation ».




Kinntanz (1983) : euphonium et percussions (Hit-hat, cymbals, thai gong, chinese opera gong, plate bell, snare drum, tom-tom, bass drum with pedal, bowl bell, tam-tam, glockenspiel, synthesizer). Kinntanz (la danse du menton) est la partie finale de la 3e scène « la danse de Lucifer » de l’opéra « samedi de lumière ». Ecrite pour voix de basse, trompette piccolo, flûte piccolo, danseur à échasses, danseur, ballet et orchestre d’harmonie (10 groupes de musiciens sont disposés les uns au dessus des autres sur 6 étages). Cette version a été créée à milan en mai 1984. La version concert est une commande de l’university de michigan symphony band dont la création a été donnée le 9 mars 1984. Dans cette version, la voix de basse est remplacée par l’euphonium. En 1989 une nouvelle version est créée pour euphonium, percussion, alto trombone, tenor horns et tubas ou pour euphonium, percussion et synthétiseur : c’est celle qui est jouée dans ce disque.
87-dos-cd.jpg 87-img_0067.JPG 87-img_0050.JPG 87-c.jpg