Bienvenue

1-img_6181.JPG 1-img_0794-1.jpg 1-concerto.jpg 1-quatuor-2.jpg 1-vingt-duos.jpg 1-img_0405.JPG 1-jaquette-page1-hd.jpg 1-laurent-inter-4.jpg 1-img_4546bb.jpg

Victor CAUSSINUS (1806-1900)  

 Professeur, compositeur et virtuose à l’ophicléide,  Victor Caussinus , prit ses 1ères leçons de musique dès l’âge de 6 ans avec son père, chef de musique dans l’armée et jouera de plusieurs instruments (cor, violon, violoncelle, …).  Antoine Vialon et Michel Enrico Carafa furent ses autres professeurs.

Il découvrit l’ophicléide lors de son service militaire à Grenoble. Dès lors, celui-ci devint son instrument de prédilection. Il remporta une grande notoriété avec l’ophicléide particulièrement dans les  concerts Musard, à Paris. Berlioz écrira dans ses Mémoires – Deuxième voyage en Allemagne : « (…) Nous n’avons point de classe d’ophicléide, d’où il résulte que sur cent ou cent cinquante individus soufflant  à cette heure, à Paris, dans ce difficile instrument, c’est à peine s’il en est trois qu’on puisse admettre dans un orchestre bien composé. Un seul, M. Caussinus, est d’une grande force. (…) ». En tant que pédagogue et compositeur, il réalisa une  méthode d’ophicléide avec M. Berr, directeur du gymnase musical militaire où il fut professeur pendant 16 ans. V. Caussinus  fut le 1er à écrire une méthode pour le cornet à 3 pistons.  Il laissa un grand solfège pour cornet à pistons et instruments à cylindre, une autre méthode pour ophicléide, un grand solfège pour piano, de nombreuses compositions pour ophicléide, des duos et des transcriptions d’airs d’opéra ainsi que des morceaux pour harmonie militaire.

 


*Concerto  de Victor CAUSSINUS 

Unique concerto  retrouvé pour ophicléide,  de style romantique il  comporte 3 mouvements : "allegro moderato", "andante moderato" et "allegro moderato". Les partitions d’orchestre ainsi que le conducteur n'ont pas été retrouvés ; seule la partie d'ophicléide est complète  ainsi que le début du 1er mouvement de quatre  parties  instrumentales : 2ème clarinette, 1er  et 2ème  basson et cor en fa. A partir de ces manuscrits, j'ai reconstitué puis imaginé ce qu'aurait pu être  l'accompagnement des 3 mouvements au piano en respectant les mesures de silence indiquées dans la partie d'ophicléide solo tout en préservant le style  de l'auteur.     



Issu du manuscrit de l'auteur, ce quatuor est certainement l'un des premiers pour ophicléide. Ce mouvement "allegro moderato" expose un thème expressif et progresse vers un final  virtuose pour le 1er tuba.  Le thème de la  2ème  partie sollicite des interventions solistes dans chaque partie. La 3ème partie reprend le thème dans une autre tonalité. J’ai complété cette partie qui était inachevée. Cet arrangement conviendra également pour quatuor d'euphoniums ou de saxhorns du 2ème cycle.   













Ce recueil de 20 duos de niveau progressif  de Louis de Brucq, directeur du conservatoire de Toulouse à la fin du 19ème siècle  conviendra aux  tubistes   du 1e cycle  au 2ème cycle.  Parmi ces duos, se trouvent quelques arrangements d’airs célèbres d’Opéra-Comique  du 19ème siècle. 







    Concert Master class Conservatoire de Valence 15-03-2019 
    Euphonium , ophicléide , saxhorn 19ème siècle

    Nouveau CD 2018 ! Tierkreis Zodiaque

La création et l’innovation sont les deux pendants de ce disque où une carte blanche a été offerte à l’euphonium solo grâce à deux pièces.

* « Jeux d’enfants » de Lucien GUERINEL : « La manière exemplaire, dans sa nécessaire brièveté, dont Laurent Vadrot m’a initié à l’euphonium m’avait immédiatement inspiré l’idée de faire quelque chose d’alerte, de léger, en apparente contradiction avec la réputation d’un cuivre destiné aux basses (idée reçue, comme tant d’autres), et c’est pourquoi je suis allé jusqu’à « l’enfantin ». Mais une destination, ainsi déclarée, n’est pas pour autant ...infantile. Je l’espère du moins. L’alacrité, ici, rend hommage à l’interprète. »

* « Tierkreis » de Karlheinz STOCKHAUSEN, arrangé par Laurent Vadrot. L’adaptation de cette pièce est composée  du cycle des 12 signes célestes représenté chacun par une mélodie, réalisée à partir de la version pour baryton  du compositeur. Cette pièce originale offre une multitude de combinaisons d’interprétation à l’instar du nombre infini de constellations de la voie lactée.

en vente chez : 
  

Laurent Vadrot, soliste euphonium / ophicléide

Né dans une famille de musiciens, Laurent VADROT commence sa formation musicale  au conservatoire de Chalon sur Saône par le piano puis  le saxhorn dans la classe de Gilles Lutmann et obtient un premier prix, mention très bien, au Conservatoire National Supérieur de Musique  en 1992.

A présent, il est spécialisé à l’euphonium et à l’ophicléide.

Son perfectionnement musical est le fruit de ses rencontres et collaborations avec de nombreuses personnalités  (M. Culbertson, B. Bowman, R. Bobo, F. Poullot, M. Girardot, H. Howey, K. Pasveer …), il est alors sollicité pour jouer en orchestre nationaux (direction : M. Béroff, E. Krivine, M. Plasson, A. Lombard,  Jos van Immerseel …)

Musicien éclectique, il interprète de nombreux styles musicaux, de la musique contemporaine aux premières œuvres écrites pour euphonium ou ophicléide. A ce titre, les recherches qu’il a menées depuis plusieurs années lui ont permis de retrouver de nombreuses pièces méconnues issues du premier répertoire écrit pour cette famille d’instruments. 

Désireux de contribuer à l’essor de la musique pour euphonium et ophicléide, il collabore avec de nombreux compositeurs pour élaborer un nouveau répertoire. Un prix d’interprétation lui est décerné en 2013 à Kürten (Allemagne) pour la performance de In Freundschaft de Karlheinz Stockhausen ; Il est invité régulièrement pour interpréter des pièces contemporaines dans des festivals spécialisés.

  





Contact : Laurentvadrot@sfr.fr  / 06 14 94 20 42  










20 mars 2016 : Création de "Jeux d'enfants" pour euphonium solo de Lucien GUERINEL